Metal Gear Solid V : The Phantom Pain en test!

Metal Gear Solid V : The Phantom Pain, voici donc le dernier chef d’œuvre du génial créateur Hideo Kojima! Que vaut-donc ce jeu manette en main?

C’est avec une certaine impatience mais aussi avec quelques appréhensions que j’attendais de jouer au dernier jeu d’Hideo Kojima! N’étant pas spécialement attiré par l’univers tournant autour de Metal Gear Solid (science fiction nippone et espionnage infiltration), j’avais peur de ne pas apprécier ce dernier épisode The Phantom Pain. Finalement il n’en est rien! Ce Metal Gear Solid V : The Phantom Pain est plaisant à jouer! Il est en revanche assez (voir trop) répétitif, explications…

1 5

Dans cet épisode (ou plutôt ses épisodes) on incarne donc Big Boss sauvé in extremis par le très charismatique cowboy Ocelot! Il faudra donc reconstruire sa “mother base” reformer son armée de Militaires Sans Frontières, “les Diamond Dogs”, et se venger de Cipher! Voila un très très gros résumé du scénario. L’action se déroulera en Afghanistan mais aussi en Afrique, dans un jeu en monde ouvert! Parlons en du monde ouvert justement! Il s’agit bel et bien d’un jeu en open world mais il est quand même sacrément vide!(ou est donc passé la population?) Il n’y a donc que des militaires dans ces pays?! Puis franchement les bases et avant-postes en mode “copier-coller” bof bof quand même! Nous sommes très loin d’un monde ouvert ultra riche d’un Red Dead Redemption ou The Witcher III! Je trouve que l’open world pour Metal Gear ce n’est pas vraiment pertinent!

2 4

Cependant il faut reconnaitre que ce MGS V est magnifique et ultra détaillé! On voit qu’il y a du travail autant dans la réalisation technique, que dans la mise en scène! Le Fox Engine fait ici des merveilles! C’est presque cinématographique! On reconnait vraiment la touche Hideo Kojima! Ce jeu est découpé en de très nombreux épisodes (j’en compte 50). Vous l’avez compris le contenu de ce MGS est vraiment conséquent!  Malheureusement ces épisodes manquent d’originalités et sont très (trop) franchement répétitifs! Je ne vois pas l’intérêt de plus de refaire une mission en mode plus difficile… Je vous déconseille fortement de faire ce jeu en ligne droite, car vous allez vraiment vous lasser. Prenez votre temps, faites des pauses de plusieurs jours afin d’apprécier ce MGS V.  On ressent également un manque de finition au niveau du scénario et de la mise en scène, Hideo Kojima avait peut être la folie des grandeurs pour son dernier jeu. Il est difficile pour moi de noter ce jeu mais je pense à un 14/20 pour ce MGS V : The Phantom Pain. Ce Metal Gear possède énormément de qualité de part sa réalisation soignée, mais sa linéarité, son monde ouvert vide et ses actions répétitives gâchent cependant l’expérience manette en main…

3 6

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :